Pour les propriétaires de meublés de tourisme classés et les chambres d’hôtes,  qui déclarent leur recettes locatives selon le régime des micro BIC, un abattement de 71 % sur le revenu locatif est réalisé, contre 50 % pour les meublés non classés, labellisés et autres types de locations meublés.

La location de meublés est considérée comme une activité commerciale, et non comme un revenu foncier (comme c’est le cas pour les locations vides).

Les revenus dégagés de l’activité loueur en meublé sont soumis à l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et ceci même si vous n’êtes pas enregistrés au registre du commerce.

Le régime d’imposition dépend du montant total du chiffre d’affaires HT que le loueur réalise annuellement s’il est assujetti à la TVA, ou du chiffre d’affaires TTC (s’il n’est pas soumis à la TVA).
Les limites de chiffre d’affaires sont actualisées chaque année.

4 régimes d’imposition existent :

  • Le régime des micro-entreprises (micro-BIC, le plus courant chez les loueurs).
  • Le régime réel simplifié.
  • Le régime réel normal.
  • Le régime de l’auto-entrepreneur.

Le montant des abattements fiscaux est directement lié au type de bien loué. Ainsi les meublés de tourisme classés, et les chambres d’hôtes profitent d’un abattement fiscal de 71 % contre 50 % pour les meublés non classés, ou labellisé

http://candice-marmeys-classements.com